• Je m'inspire très souvent de manuels scolaires anciens pour plusieurs raisons.

    En grammaire par exemple, la trame pédagogique classique est celle que je préfère: observation d'un fait au travers d'une phrase, ou d'un texte au vocabulaire enlevé et exigeant. Viennent ensuite quelques questions bien choisies qui aident à faire émerger la notion que l'on souhaite transmettre. Finalement les élèves pratiquent les gammes et appliquent dans des exercices variés, la leçon nouvellement découverte.

    Par ailleurs, les gravures de ces anciens manuels sont souvent splendides, et constituent un support de qualité pour entreprendre un travail de langage ou exercer la motricité fine grâce à leur coloriage.

    Télécharger « lenom.pdf »

    C'est sur ce modèle pédagogique classique que je vous propose la leçon sur le nom et les exercices qui s'y rattachent. J'ai utilisé principalement pour ce faire le manuel de grammaire de Juredieu, Chenevoy, Pateaux modestement intitulé « GRAMMAIRE » . Il date de 1969.

    Le nomEcr.l'inf.


    votre commentaire
  • J'utilisais autrefois pour travailler l'orthographe avec mes ce1 des fiches souvent appelées «fiches sons» par les collègues qui les partagent. Elles permettent de revoir au travers de listes de mots les différentes orthographes d'un son.

    Ces fiches sont utiles car elles reposent sur le principe de l'automatisation du code: à un phonème correspond un ou plusieurs graphèmes, regroupés pêle-mêle dans une liste. La rencontre répétée des différents graphèmes permet certes la mémorisation de la relation graphème-phonème et aide à bâtir des compétences dans le domaine de la fluence de lecture. Néanmoins, qu'en est-il des compétences spécifiques à l'orthographe? Qu'est-ce qui justifie que le son [ε] s'écrive « et » à la fin de certains mots, avec un e coiffé d'un accent grave, sans accent parfois...

    J'ai alors plongé mon nez dans de vieux manuels et j'ai observé que l'orthographe était autrefois enseignée de manière raisonnée: le son [ε] s'écrit «et» à la fin des noms masculins (gilet, robinet...) , sans accent devant une double consonne (maîtresse, hirondelle) ou au milieu d'une syllabe (la ferme)....  

    Cette manière raisonnée d'enseigner l'orthographe m'a paru pertinente. J'ai alors retroussé mes manches, épluché une dizaine de manuels différents et établi mes propres «fiches sons», que j'ai rebaptisées plus convenablement «Leçons d'orthographe». Je vous propose les trois premières.         Ecr.l'inf.

    Télécharger « 01MotsLettresSyllabes.pdf »

    Télécharger « 02éèêë.pdf »

    Télécharger « O3-er.pdf »


    3 commentaires