• Les mots terminés par le son ou

     

     

    Les mots terminés par le son ou


    votre commentaire
  • Une manière de rendre l'élève actif en orthographe.

    image:mysticlolly-leblog.fr

     

    Le vendredi matin les élèves sont amenés à faire fonctionner leurs méninges et généralement, ça bouillonne !

     

    Je leur distribue un texte criblé d'erreurs qu'ils doivent eux-mêmes repérer et corriger.

     

    « Attention , leur dis-je en préambule, le texte que je vais vous distribuer contient des erreurs qui vont vous piquer les yeux » ! Je leur communique le nombre d'erreurs présentes dans le texte.

     

    Les erreurs disséminées dans le texte portent toujours sur des points d'orthographes grammaticale et lexicale que nous avons évidemment étudiés au préalable.

     

    Ce travail permet l'entraînement à l'analyse grammaticale. Il engage complètement l'élève puisque celui-ci mobilise les connaissances travaillées depuis le début de l'année. Il constitue à ce titre une activité intéressante de consolidation et d'assimilation.

     

    Ce travail est dans un premier temps effectué en autonomie. Ensuite, les élèves comparent avec leur voisin les erreurs qu'ils ont repérées. L'après-midi, la correction se fait collectivement. Le texte est lu par les élèves, chaque phrase est analysée, chaque erreur décortiquée et corrigée.

     

    Le lundi matin, le texte corrigé constitue le support de la copie matinale.

     

     

    Le premier support que j'ai utilisé est un texte que nous avions employé pour travailler l'orthographe du son [g]. Le texte original est ici.

     

     

    Texte avec les erreurs soulignées.

      

    Une manière de rendre l'élève actif en orthographe.

    Pour suivre l'actualité du blog sur FB, cliquez ici Collègues et parents, n'hésitez pas à venir jeter un œil et à faire vivre le blog, en le partageant ou en déposant directement sur le blog vos impressions

     

     


    9 commentaires
  • Fichier de mathématiques CP

     

    Je travaille actuellement à la conception d'un fichier de mathématiques à destination des élèves du CP à partir de différents manuels anciens.

    Sur le modèle du fichier SLECC présenté ici, ce nouvel outil propose une progression qui avance très lentement et insiste sur le sens des 4 opérations. En voici un une ébauche.  

     


    votre commentaire
  • Retrouvez l'ensemble des vidéos ici.


    votre commentaire
  • Le plan

     

    Dans un premier temps il s'agira de différencier le plan du dessin. Pour ce faire on remarquera que les deux gravures distribuées ne se ressemblent pas : dans la première on voit l’épaisseur et le dos du livre : c'est un dessin. La gravure 2 ne représente qu'un rectangle dont on ne connait pas l'épaisseur : c'est le plan du livre.

     

    Le plan

     

    Les élèves dessinent ensuite le plan de leur livre de lecture, puis celui de leur bureau en respectant la consigne : dessinez votre bureau comme on si on pouvait le voir d'en haut à travers un plafond transparent.

     

     

    Le plan

     

    Des exercices pratiques serviront ensuite à fixer les notions découvertes : dessiner le plan de divers objets (la boîte de craies, une ampoule, un crayon posé sur le bureau ou tenu verticalement), lire divers plans et tracer le plan de la classe, dessiner de mémoire le plan de sa chambre, repérer l'endroit où se situe un objet caché dans la classe, dans l'école...

     

    Le plan

     

    Plus tard, les élèves découvriront que plus le plan représente une vaste étendue, moins il y a de détails. Ainsi, pourront-ils étudier le plan de l'école et celui du village. Ils apprendront enfin que le plan d'étendues très vastes telles que la ville, le département, la région ou le pays se nomme « carte ».  

     

    Le plan

    Le plan

     

     Ce travail d'initiation à la géographie sera poursuivi par l'étude des différentes caractéristiques géographiques de notre pays : les fleuves, les côtes, les montagnes, les plaines...  

     

    Le plan

    Pour suivre l'actualité du blog sur FB, cliquez ici


    votre commentaire