• Un poulailler à l'école.

     

     

    L'installation d'un poulailler à l'école est une véritable aubaine. Les élèves de chaque classe s'empressent chaque semaine de remplir leur mission : livrer à nos hôtes emplumés les restes de la cantine, ôter les fientes de leur demeure et vérifier si le duo de poules a pondu.  

    Les élèves ont ainsi la chance d'être  placés devant les faits et pourront alors s'habituer à les observer attentivement et à les décrire de façon précise grâce aux activités menées à l'extérieur et au travail d'institutionnalisation effectué en classe. 

     

     

    Un poulailler à l'école.


    votre commentaire
  •  

    Le son [g]

     

    Ce travail suit la découverte du son [g].

     

     

    • La lettre g agrandie dessinée au tableau a été étudiée:

      Comme toutes les lettres rondes elle débute sur la ligne 1. Tracer ensuite un demi cercle qui vient se poser sur la ligne 0  puis tracer un trait vertical qui monte et rejoint le point de départ de la lettre. Repasser sur ce trait en descendant verticalement sous la ligne 0 jusqu'à ligne 2. Terminer par une boucle qui croise le trait vertical au niveau de la ligne 0. Achever le tracé de la lettre par sa lecture : « j'ai écrit la lettre g, j'ai écrit [g] ".

    • Exécution gestuelle de la lettre dans l'espace ;

    • essais sur l'ardoise et le cahier de brouillon ;

     

    Le son [g]

     

     

    • réalisation de la lettre sur le cahier, reproduction des mots, sous la surveillance active du professeur.

     

    Le son [g]


    votre commentaire
  • Réflexion sur l'origine des troubles de l'apprentissage


    votre commentaire
  • Quelques pistes pour l'écriture

     

     

    L'apprentissage de l'écriture est poursuivi parallèlement à l'apprentissage de la lecture. Aux exercices purement graphiques s'ajoutent de la copie et des dictées de mots contenant les lettres préalablement étudiées. Seuls les élèves de CE1 révisent l'ensemble des lettres par familles.

     

    Qu'il soit au cp ou au ce1, l'élève gagne à lire ce qu'il doit écrire avant de le reproduire ; qu'il s'agisse d'une lettre ou d'un mot, il est bon de déchiffrer le modèle afin de le recomposer rapidement sur le cahier et donner alors tout son sens à l'écriture dite cursive, autrement dit l'écriture « qui court ».

     

    Il y a intérêt à faire suivre chaque leçon de lecture des exercices d'écriture et de copie correspondants.

     

    L'élève bénéficie d'un modèle nettement écrit sur le tableau ou sur son cahier.

     

    Une séance d'écriture peut comporter les phases suivantes :

     

     

    • Etude de la lettre agrandie dessinée au tableau. L'utilisation de termes géométriques dès le départ pour décrire une lettre permet à l'enfant de restituer de mémoire le chemin de la lettre en se rappelant une petite comptine; par exemple pour le i : je place le crayon sur la ligne 0, je trace une ligne oblique jusqu'à l'a ligne 1, je trace un trait vertical qui descend jusqu'à la ligne 0 puis je termine par une canne.

    • Exécution gestuelle de la lettre dans l'espace ;

    • essais sur l'ardoise et le cahier de brouillon ;

    • réalisation de la lettre sur le cahier, reproduction des mots, sous la surveillance active du professeur.

     

    La leçon d’écriture dure généralement entre un quart d’heure et vingt minutes.

     

     « L’apprenti chauffeur acquiert d’abord les mécanismes qui lui permettent de conduire l’automobile lentement ; ces acquisitions lui permettront, plus tard, de conduire la voiture à cent à l’heure ; de même l’enfant a besoin d’apprendre à sept ans, les principes d’une écriture qui lui permettront, plus tard, d’écrire rapidement et lisiblement. »

     

    André Casteilla, Pédagogie de l'écriture cursive moderne 

     

     

    Quelques pistes pour l'écriture


    votre commentaire
  •  

     

    Décrire la grand-mère. Pourquoi apparaît-elle dans une grande clarté ?

     

    Que demande la petite fille à sa grand-mère ? Pourquoi insiste-t-elle ? Rappeler que les visions précédentes ont toutes été éphémères et que la petite fille appréhende que celle-ci le soit également.

     

    Pourquoi brûle-t-elle tout le paquet d’allumettes en hâte ?

     

    Vers quel lieu se dirigent Grand-mère et sa petite fille ?

    Lier cet événement à l'étoile filante et à sa signification évoquées dans la partie précédente.

     

     

    Cette partie est lourde d'émotion et doit donner lieu à un riche échange dans la classe. Chaque élève pourra proposer sa version sur le lieu vers lequel se dirigent l'enfant et sa grand-mère. Discuter la tristesse du conte et ce que l'on ressent quand on le lit.

     

     

    Effectuer une lecture expressive de la partie 5, puis avec l'aide du maître, les élèves répondront aux questions du polycopié suivant.

     

    Questionnaire


    votre commentaire